Qu’est-ce qu’un Biergarten ? octobre 16, 2018 by brewdog

Le Biergarten ou Jardin du Brasseur est une institution originaire de Bavière. Rien qu’à Munich, on en dénombre une centaine ! C’est un lieu convivial à forte valeur ajoutée, à condition de respecter quelques règles simples. Vous êtes cafetier et possédez une pelouse ou un verger, voire un parc ? Vous êtes sur la bonne voie pour vous lancer dans l’exploitation d’un tel jardin. La première condition est en effet d’avoir un espace vert, de préférence arboré, à disposition. Restez en harmonie avec la nature et évitez l’usage des parasols. Un jardin de brasseur est d’abord un coin de verdure, même si ce n’est rien d’autre qu’une buvette de plein air. La deuxième particularité d’un tel jardin est d’être équipé sommairement de tables et de bancs, tout comme une aire de pique-nique. Avec comme point commun avec l’aire, que chacun qui s’y rend peut y emmener son casse-croûte. Pas de cuisine au Biergarten, c’est justement ce côté auberge espagnole qui plaît au public. Une singularité exotique de bon aloi, aux vertus certaines en termes de convivialité. Et la certitude pour vous de ne jamais avoir de réclamations au sujet de votre cuisine ou de la température des plats. Si néanmoins vous tenez absolument à cuisiner vous-même, sachez qu’il vous faudrait aménager une cuisine séparée pour le jardin, pour avoir droit à l’appelation biergarten. En servant la salle ET le biergarten à partir de la même cusine, vous ne servez en réalité qu’une terrasse de restaurant. Vous pouvez éventuellement biaiser et mettre en place un barbecue, avec toute les obligations d’hygiène que cela suppose. Mais le jeu en vaut-il vraiment la peine ? Troisième particularité, s’agissant d’un jardin de brasseur, on y sert que de la bière. CQFD ! Pour les mineurs et ceux qui ne boivent pas d’alcool, un soda et éventuellement un jus de fruit et bien entendu de l’eau sont à prévoir. Mais c’est tout. Ni thé, ni café, ni alcools divers. Reste le choix de la bière. Inutile de proposer une carte à rallonge. Une blonde légère, une Weissbier (blanche) et une brune ou une ambrée suffiront largement pour contenter vos clients. 3 bières maximum. Pour rester conforme à la tradition bavaroise, un jardin de brasseur doit obligatoirement être équipé d’un tirage indépendant du local en dur. Le service au jardin est également distinct du service en salle. N’oubliez pas que votre but est de servir à boire à vos hôtes. La bière doit couler à flot et les tournées sont censées se succéder à un rythme soutenu. Le service doit donc être vif et la bière tirée avec soin. Meilleur est le service, plus fort sera le succès. Comme les français ne boivent pas la bière comme les bavarois, ne proposez pas d’emblée des chopes de un litre, vous connaitriez un flop retentissant. Allez-y en douceur avec des contenants plus raisonnables de 25 ou 30 cl. Réservez les grosses chopes aux opérations spéciales, par exemple pour initier votre clientèle aux moeurs gambrinales d’Outre-Rhin…

Quelques trucs…. Le jardin doit être agréable. Soignez vos plantes, tondez la pelouse, entretenez la floraison. Aménagez éventuellement des espaces plus calmes pour ceux qui souhaitent s’attabler dans une ambiance reposante. Pensez que c’est l’atmosphère du jardin qui fera revenir vos clients. Soignez impérativement la bière. Verres propres, bières correctement tirées et à bonne température, mousse appétissante. Votre jardin aura beau être le plus beau du canton, si la bière y est infecte, vous risquez fort de le reconvertir rapidement en boulodrome. Soignez le service. Rapide, souriant, voire même jovial, et surtout efficace. Règle d’or : Jamais de verres vides sur une table. Une tablée qui ne renouvelle pas une tournée après deux sollicitations est priée de laisser la place aux suivants. C’est la règle. Les clients sont chez vous, pas au jardin public. Diplomatie de rigueur. Dans les grands jardins, le service se promène souvent avec un plateau chargé de verres pleins qui n’ont pas été commandés, mais il revient toujours au bar avec du vide ! Pour le service, pensez aussi qu’il se déroule à l’extérieur. La bière réchauffe rapidement quand le soleil brille. Vous pouvez la servir dans des chopes en grès, pour préserver sa fraîcheur, mais gare à la jauge ! Ou la servir dans des verres de 20 cl. Ils se boivent vite, se renouvellent à la même allure et prônent la modération.

Les prix. Évitez les tarifs exorbitants. Un jardin de brasseur n’est ni un BAM, ni une discothèque, encore moins un bar branché. Vous devez gagner de l’argent avec des gens qui viennent se détendre chez vous à cause d’une météo favorable et de votre magnifique jardin. Vous aurez plus à gagner à négocier des remises à l’hecto, plutôt qu’à dévaliser vos clients sous prétexte que le temps est pourri, que la saison est courte ou que le prix du gazon a augmenté. Ces données sont valables aussi bien pour vous que pour le client. Il n’y a aucune raison qu’il soit le seul à payer pour ces inconvénients. En revanche, si vous vendez pas cher, vos hectos monteront et les remises suivront automatiquement. Dans le cas contraire, il faudra sans doute songer à changer de métier. Les horaires doivent être ajustés à la météo. Ouvrez toujours à la même heure, et décidez de la fermeture en fonction du temps. 11 h – 23 h est un volant courant. Les temps forts sont aux heures habituelles de repas, mais si la soirée est douce, attendez-vous à des prolongations. Le bruit est évidemment un élément crucial dans un jardin. Pas tant pour la clientèle que pour le voisinage. Songez-y avant de faire intervenir une fanfare bavaroise. L’ambiance d’un biergarten est fonction de l’environnement paysager, des gens qui s’y trouvent et du patron. A vous d’animer le lieu. Évitez de passer de la musique de fond, c’est inutile. A l’extérieur, l’ambiance se fait bien plus naturellement qu’en intérieur.

Inutile d’en rajouter. En revanche, lancer des discussions, mettre en relation des tables, inciter vos convives à partager leurs victuailles sont des actes qui vous incombent pour créer l’atmosphère sereine et détendue qui sied à un jardin de brasseur. Si vous tenez compte de ces recommandations, vous pourrez vous lancer sans crainte. A vous de jouer et faites nous signe dès que c’est fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *